exX Goes to New-York (REPORT)

 Depuis petit, Hip-hop addict & activiste, je rêve de cette ville comme beaucoup d’autres, de cette « City of dreams » comme on dit. Car nombreux st ceux qui y ont réussi à partir de rien. En effet, New-York ne ressemble à aucune autre et c’est bèl et bien un carrefour où s’y croise le Monde. J’ai effectué d’autres voyages avant cette année aux States (Chicago, Miami, Boston, Orlando..) et New-York en 2008 pour la première fois.  


 Déjà cette année-là, on me disait qu’elle n’était plus la « city that never sleeps » et que l’atmosphère y avait changé. Ce séjour (Octob 2011) a finalisé ma déception en ce qui concerne NYC. hé oui!…sorryyy😦

 J’ai bien-sûr rencontré quelques gens très intéressants et des lieux sympas, mais pas mal de personnes inutiles voire désagréables. En fait, je n’en sais pas la raison et cela reste très subjectif. Ce n’est que mon avis et ma perception personnel. De nombreuses hypothèses pourraient expliquer ce malaise ambiant… la crise économique, la paranoïa depuis le 11 Septembre (2001 ! quand même)..la saison… enfin bref ! ce n’est pas vraiment mon problème mais le leur.

 Le NYC que j’ai toujours connu de loin n’est pas aussi excentric que je l’imaginais. La nuit, le week-end en sorties, j’ai pu voir quelques « extra-terrestres » comme moi, mais pas tant que cela. D’ailleurs j’ai plutôt vu des gens froids, ternes ou « clône » un peu partout et j’ai vraiment ressenti la même chose qui m’avait fait quitté Paris vers 2001. Cette impression que les gens n’en avaient rien à f… de ce que tu pouvais apporter ou contribuer à leur ville ou simplement à la culture en général. Cette impression que..si tu n’est pas « born here » ou intéressé aux mêmes choses qu’eux, t ‘es presque inutile et inintéressant ! Bon après, je ne suis pas naïf, et j’ai toujours compris que l’Amérique n’était intéressé que par l’Amérique et dailleurs, ils sont « le centre du monde » ! Ils n’arrêtent pas de le répeter. Même le truc le plus insignifiant est présenté comme un « World best nanana » etc…  😀

Allo ? Barack ?…stop this goddamn fire alarm please… !

 Comme bon Gwadloupéyen, je passais mon temps à délirer sur « leur truc » (avec le respect quand même). D’autres fois, à me plaindre dans ma barbe sur TOUT ce que tu ne peux pas faire pour X ou X raisons… Le politiquement correct y est étouffant!  Quel paradoxe pour une ville où se trouve la statue de la Liberté ! D’où viennent milliers de chansons avec des « F…ck this,.. f…kin that ». C’est plutôt un perpétuel « sorry » for this, « sorry » for that… hypocritement. Même dans un bar où un band live jouait, on nous as dit de « be quiet » devant tout le monde alors que nous applaudissions et manifestions notre bonne humeur! Faut savoir les mecs !

 Malgré la mixité de cette ville, un noir reste un noir.. et certaines choses restent dures à vivre. Même la politesse à l’air d’effrayer les gens parfois. Bizarre… ils n’ont pas l’habitude avec la gentillesse et la sincérité sans doute.


 Je suis loin de regretter mon voyage car je me déplace toujours avec un esprit ouvert, le respect des autres et la curiosité qui m’anime.
 L’immense Brooklyn est vraiment l’endroit où l’on se sent le mieux et jusqu’à ce jour, je n’avait réalisé pourquoi. C’est laaaaarge, et on pourrait y vivre sans aller ailleurs. Toutes les cultures s’y trouvent. Latin, Caribbean, African, même Créole avec au passage un spécial Big Up pour le restau « Kaz An Nou » de Seb, ..born gwada boy :))

 Harlem c’est l’Afrique et j’y ai vraiment senti quelquechose de familier. Plen Nèg an ka kwè ! ha ha..

 Par contre mes amis, NYC, ne pensez pas y boire du bon Rhum ! ha ha ha… là-bas, ils n’y connaissent rien. C’est du rhum à 30° max, de Porto-Rico, Jamaïca ou Trinidad. Et la bande à Bielle, Damoiseaux, Labat, Bellevue etc.. y auraient toute leur place ! Car oui, on boit à New-York ! Les bars/restau pullulent et l’activité after work, c’est vraiment ça. Les rendez-vous d’affaires, amicaux etc… se font pratiquement que dans des bars. N’imaginez pas inviter vos gens à la maison. C’est rare, car les logements sont souvent en co-location, les murs, tous en « carton » ! Krr kr kr…

 La bouffe ? excellente ! quelques soient les endroits ou la culture… Mais chers. En une journée dehors, sans faire de chopping, tu claquent facilement 80$ juste à manger! Je ne vous parlent même pas des prix hors-taxes à rajouter après, à la caisse. Ainsi que les »tips » càd le pourboire OBLIGATOIRE car un barman ou serveur gagnent sa croûte avec ça en fait. C’est 20% de la note et c’est tout un calcul mental pour régler son addition! Surtout quand on est plusieurs à avoir consommé ! Au moins, ça doit faire de tout le monde des supercalculateurs de dollars…?… loool
 Enfin, je souhaite à tout-un-chacun de faire sa propre expérience de la BiG Apple🙂

  …………………. See ya !

2 réflexions sur “exX Goes to New-York (REPORT)

  1. ou fè mwen ri ! an ka vwèw ka raconté sa !J’avoue que je suis moins excitée par l’idée d’aller à NYC mais par principe faut que je me fasse un délire là bas.Cerise

    J'aime

Post a com please, we need your feedback !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s