Exxòs aux Elwa D’Or 2012 – Pt 1


 …suite du message mystérieux d’Octobre

 Un mois après, je reçoit un appel téléphonique qui me prévient qu’un frère devrait m’apeller pour tourner une vidéo de présentation sur moi, car je serais (avec pincettes) nominé pour les Elwa D’Or 2012! … pffiu, le chemin!

 Première réaction, « c’est quoi les Elwa d’Or ?« … j’ai eu une réponse via Twitter! lol…merci à cette amie 🙂 Un prix décerné par le conseil régional pour récompenser la carrière d’un artiste et son apport à la culture , un truc comme ça. Mes recherches à ce moment sur le web n’ont pas donné grand chose..tout juste des articles de presse qui en parlaient via la vie de feu Patrick Saint-Eloi, le premier a l’avoir reçu, puis d’autres grands noms de la musique…

En 2009…

Pierre-Edouard Décimus recevant son Elwa d’or des mains de madame Borel-Lincertain, présidente du Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe. Les autres atistes honorés sont Guy Jacquet et Jacob Desvarieux.L’Elwa d’or, est un trophée crée pour rendre hommage à Patrick Saint-Eloi à l’occasion de ses 25 ans de carrière. Il a été d’ailleurs le premier à le recevoir l’an dernier.
cf.  http://caraibesinfos.skyrock.com/77.html



 Je me suis dit « wow » et j’ai twitté le 5 Nov: « moi? nominé aux Elwa do’r?..chuii trop jeun les fiy…« 
 wèèè…m’enfin. J’ai pas fini ma carrière ! krkrkr… 😀

 Je reçoit l’appel du « vidéaste » qui me dit qu’il y a URGENCE! Il n’est pas là pour me prévenir mais pour me filmer afin de me présenter lors de la cérémonie.
 Encore une urgence. Une des spécialités de la gestion locale, les ‘grands janw’ de projet à la dernièèèèère minute. Bref! toujours la même..

On me dit via sms que je dois pas en parler car c’est supposé secret ! (Trop tard messieurs dames). Après, qu’on va m’apeller officiellement et qu’une lettre m’invitera pour couronner le tout. ^_^

 Dans les jours qui suivent, j’ai dû avoir 4 à 5 interlocuteurs, tous non-chargés de me prévenir, me demandant divers trucs des fois pareils et surtout en URGENCE… je n’y comprenais rien.

 Je m’attarde pas sur le temps que chacun a pris pour me donner des accusés de réception… 10 jours après toujours pas de confirmation par courrier écrit, pas de film de présentation tourné…!
 Le jour J étant pour le 22 Nov. Il reste un weekend et 4 jours.

Heureusement que tous mes interlocuteurs sont des amis, professionnels et de bonne volonté car j’aurais sans doute déjà envoyer tout le monde ch**r. Je comprends de plus en plus que tout est fait dans le speed, et un peu la confusion. Ce n’est pas facile l’organisation. Je ne dirais point le contraire.

 Mais souvent, les « gens » te le donnent comme si les artistes étaient à leur disposition,.. là à ne rien faire, juste à attendre qu’on leur donne du taf.

………

Publicités

L’Invitation mystérieuse…


 Haaaaa… quelle nouvelle tombée du ciel que celle-là ! Ha ha ha ha ha  😀

 Tout a commencé en octobre avec un individu, avec un nom/pseudo de 10 kilomètres, inconnu pour ma part, qui m’adresse un message privé très mystérieux… ^_^

« Salut, Je viens vers vous, pour que vous me choisissiez deux de vos sons que je transmettrai à un jury pour un concours auquel vous avez sélectionné et ce parmis d’autres artistes de musique urbaine (je n’en dis pas plus)…à savoir un son posé et un autre assez ryhtmé.
En attendant votre réponse, je vous remercie d’avance, sur ce à bientôt.« 

 Donc, sans plus de présentations, il me demande d’envoyer 2 sons de tempos différents, style ‘musique urbaine’ pour être sélectionnné dans un concours »…..-> haussement d’1 sourcil ‘asi kan’  

  Evidemment, je lui demande « concours, pour quoi ? Par qui ? Comment ? et pour gagner quoi?…etc.. »
 A c’qu’il me semble, je n’ai jamais postulé pour un concours ou une loterie, mis à part celle pour obtenir la carte verte américaine! (ça vous intrigue…ceci est un autre débat.)
 Je finis par  « c pas si simple la vie » ,  attendant plus d’infos pour m’embarquer ou pas dans un truc.

 La personne insiste en me répondant « Trop de questions!« …bay sa i mandé é i ké bon.
Hé ben vim! KrrrkrrKrr…
 J’ai tellement vu de gens sortir de nulle part venir nous dire à dOUb & i qu’ils allaient nous sauver! Qu’ils avaient la solution à tous nos problèmes…. HaaaLalaaa,… comme Pierre & le loup, je n’y crois pas facilement. lol 🙂

Du coup, je lui dit qu’il ne semble vraiment pas me comprendre et philosophe je dit…
« Ou pa ka achté chat an sak ! « .  

Fin de l’épisode…

le Kamo Secret… soon on line !


 J’ai une nouvelle aventure à vous conter, mes amis !

 Pour le moment, je la vis et ne pourrais vous en dire plus tant que ce n’est pas fini, ou du moins que je n’en sais plus !     😀  ha ha ha…!

 Je pense vraiment qu’il y a des choses à dire, à raconter, encore une fois sans jugements, mais simplement pour que les gens soient au courant en toute sincérité de la réalité artistique et en tire eux-même un avis.

 bref…trèves de paroles de politiciens, ce billet n’est qu’une annonce:

 check out this blog in a few  days… !

Yékrik !

How to make a record ? (part 2)



   Les choses sont forcément liées: album/live/band/promo/radio/tv/video/prod!/équipe?

 Seul, il faut s’armer de patience et apprendre,… 
-soit sur le tas (a fòs fè…), avoir un guide, mentor ou « grand frère » c l’idéal de départ… 
-soit par les livres, informations, organismes & formations qui existent.

 Il y a malgré tout certains points non négligeables comme:


      FAIRE UNE BONNE CHANSON !
            FAIRE LA DIFFERENCE !


 Même si les goûts et les couleurs  ne se discutent pas, étrangement, les BOns titres font souvent l’unanimité ou inspirent le respect ! hé hé… coup d’magie ou calcul, le travail paye assurément et le talent doit y être.
 Le « doué » qui taf pas, se fait tôt ou tard dépassé par le « moyen » qui se surpasse!
Tout l’monde sais ça!   😎  lol

 On peux parler aussi de la chance à laquelle je crois, non pas comme une fatalité ou destinée tracée mais comme ce truc naturel que les matheux appellent le « hasard », la probabilité. Tu peux le provoquer ou attendre qu’il vienne, mais il te sera bénéfique ou pas.
 En restant enfermés chez vous ou dans votre bulle de confort avec vos gens sympathisants non-obectifs, vous ne risquez pas beaucoup de provoquer « madame la chance ». hun..!
 Sans prise de risque, on a rien. Biten a « an kay vit, an fò, …pon moun pa ka fè ayen ban mwen… » arété sa !  Réalizé kant menm, si le business de la culture était basé sur « on prends que les bons », y’aurait pas autant de m… en circulation ^_^ ben wèèè, je le dis sans prétention c juste un fait quoi.

 Alors concrètement, my dear next chanteurs/chanteuses, ne sautez pas les étapes. Commencez par faire BIEN ce vous êtes censés faire. Ecrivez ! Chantez ! …partout et quand cela en vaut la peine… 


 Enregistrez-vous par tous les moyens car il faut se ré-écouter, s’auto-critiquer pour progresser.


 Faites des collaborations qui vous intéressent, sans excès de « Feat. » tout de même, car le développement artistique est avant tout un chemin personnel.

 N’oubliez pas que même si la débrouillardise sauve, la qualité ça se paye !


 Certes ce n’est pas l’outil qui fait l’homme, mais imaginez Hussain Bolt qui doit vaincre les autres athlètes, sans pairs de Puma mais en mika! lol 🙂 La lutte n’est plus très égale.

 Avoir une bonne voix demande d’entretenir sa voix, une bonne chanson demande une super mélodie et paroles bien trouvées, un bon enregistrement d’avoir un bon micro, une bonne machine d’enregistrement et une bonne pratique, etc… 

 Avant d’être « ochan » pour tourner des clips, tourner vos « big tchoun » déjà autour de la Guadeloupe, sur des scènes de tt type, devant des vrais gens, un public …


 Avant d’aller vous achetez un style chez Barada, prenez l’temps de pratiquer votre art, de vous découvrir, puis de développer votre propre style. Petit à petit l’oiseau fait son nid.

« sa i la pouw dlo pa ka chayé..lé zansyen toujou di sa… »