Exxòs Beat Collection: 3 beat tapes en FREE download


Hello amigos y señoras !

Je reprends enfin le pencil à l’occasion de la sortie de ma dernière et 3ème Beatape: exXtrumenthol Beatape #3

 

Disponible sur mon bandcamp en téléchargement, gratuit ou donation, les trois beat tapes représentent une partie de ma vie de Hip-hopper, de m.c, de deejay, de crate-digger, loop addict et beat-maker.

Sortir des mixtapes d’instrumentaux ou autre est chose commune dans notre planète ….chose que j’aurai dû faire depuis longtime déjà mais j’ai eu du mal à passer comme beaucoup de la K7, mini-disc, Dat, 4/8 multitracks, disquette, Zip, CD……à une connexion web HAUT débit et un site de téléchargement « légal » ! 🤓 Ha ha, …je n’ose pas tout vous dire, juste ceci. Les technologies ont fait de grands pas en avant, en laissant derrière tout ce/ceux qui ne « s’updateraient » pas.

EPS16+ pix © pHranckopHonie

MPC, BST, MK2, EPS16+
pic © pHranckopHonie

Et c’est le cas d’une grande partie des mes programmations musicales composées sur des machines d’une autre hiphop era: ENSONIQ EPS16+, clavier sampler fonctionnant à la disquette ‘simple face’. AKAÏ MPC 2000/xl beatmachine et sampler à disquette aussi, voire lecteur ZIP, etc… Que des systèmes de stockage très fragiles, voire obsolètes, même si on trouve aujourd’hui des sites internationaux qui remplacent des pièces,….j’habite en Guadeloupe !! Laisses tomber l’accès au matos et services tech. 🙄

1991 @Abymes-K.C Graf Esprit-KUT

Karukéra Crew & friends – Début 90’s

Et c’est dans ce contexte que les instrus des beat tapes WishMasta et exXtrumenthol sont de purs rescapés de l’ancien siècle au début de notre millénaire. D’environ 1998 à 2004. Je n’avais que la vingtaine et mon âme était pure car plus innocente, mon inspiration brute car assoifée d’énergies, gourmande de vibrations très diverses, à la fois joyeuse et tourmentée comme la plupart des jeunes de cet âge.

 

IMG_5955

Karukéra Crew – début 2000

Ma bande était les originaux membres du Karukéra Crew et nous étions tous capables de lâcher un flow sur n’importe quel beat, tout en ayant individuellement nos crush.. « Certains c’est WuTang, d’autres Pete Rock, ou Slum Village, B.D.P, Mad Lion, Buju Banton, Capleton.. On vit aux Caraïbes! …et tout ce qui va avec… »

Nous sommes plusieurs à composer des beats dans le groupe: Star Jee avec qui j’ai commencé, DJ Phonie qui m’inspire depuis toujours, B.B.G fan de beats dynamiques ou ragga, Thyeks & Doob 6 les derniers arrivés et les plus futuristiques et aussi mes cousins Steev & Leaf au style bien Hip-Hop Kréyòl.. Il faut préciser que par collaboration naturelle, Edinyo de la Horde Noire a aussi contribué à l’existence de certains instrus notamment « MiLaSaKaBay » et Daly également jusqu’à ses propres albums solos.

Avoir de la technique ça apporte beaucoup mais posséder une oreille musicale est essentielle et amène toujours plus loin.

 

Da WishMasta Beatape#1

Le surnom WishMasta remonte aux années 90. Ayant fait le parallèle entre mon nom d’artiste Exxòs et l’action « d’exaucer les souhaits », je me suis inventé un personnage à l’image de mes instrumentaux les plus dark, Da WishMasta, le djin maître des voeux, celui qui saura réaliser tes idées d’instru les plus folles !  Donc depuis 1995 environ, je signais certaines de mes cassettes de beats avec ce blaze et y enregistrais que les instrus de ce type: atmosphère cinématographique, beats menacants, angoisse et suspense, un tantinet guerrier ou fantasmagorique !

IMG_5953

Mixtapes U.S, Creole HipHop, Frenchies & Selfmade Beats

 

Exxtrumenthol est une collection de mes beats les plus cools de l’époque. Ceux que je pensais jazzy, nusoul, boumbap sweet, sentimental ou lounge. Ils sont tous assez funky et soulful pour un bon chanteur et/ou rapper en combinaison ! 🙂  Phonie et moi avions ce jeu de mots titrant certaines beat tapes, Instrumenthol. Menthol + instrumental = fraicheur !
J’aime bien aussi les vibes mélancoliques mais faut qu’ça bouge quand même. Je crois d’ailleurs que les africains et afro-descendants sont les maîtres en la matière. ha ha…bref.

 

exXtrumental BEatape3_cover

 

Les inspirations de ces mixtapes sont bien sûr hip-hop mais comme tout bon crate-digga (chercheur de vinyles…à échantillonner!) qui s’respecte mes sources sont très variées. Du Jazz, de la Soul, des musiques du Monde, de la Caraïbes… On retrouve ainsi des hommages à Chick Corea, George Benson, Weather Report, Black Uhuru, Les Grammacks, Les Upsetters, Vinicius De Moraes, Demis Roussos (!), Edith Piaf, Atahualapa Yupanqui, Simbad le marin, King Kong, James Bond, Star Wars, Orange Mécanique,…

Toutes ses compositions vous sont partagées via mon site Bandcamp  (<– click ) en téléchargement libre également et sous forme de dons. …€€ !…$$ !… C’est toujours la bienvenue en ces temps de vides de productions musicales… En tout cas, vous en avez encore plein d’autres sur mon  Soundcloud. (<– click there)

Je n’y gagne que du plaisir en vous les partageant. Partagez-les en retour, improvisez, chantez, rappez,…envoyez-moi des commentaires, emails, démos ! MeRCi 🤓

Je vous souhaite un agréable voyage musical, du plaisir et de l’inspiration.

exXtrumentholement vôtre, mètKakOla.

 

Bandcamp

Soundcloud

Vimeo

Mixcloud

 

Publicités

Je ne suis PAS PRODUCTEUR !


First of all, je suis un ARTISTE, « Mind body and Soul » !
Rapper, beat-maker, musicien, dj… on pourrait dire « créateur sonore » . J’dirais même que c’est le commencement du tout. Un créatif crée. Ensuite on promeut et vend le fruit de son labeur.

Il semblerait que les peuples soient perpétuellement destinés à demeurer dans l’ignorance car cela doit arranger bon nombres d’escrocs !
Soit… j’en ai un peu marre qu’on m’parle comme à un producteur. Du coup, aujourd’hui je me sens obligé de me rendre utile en éclaircissant le sujet:  producteur à ne pas confondre avec le ‘producer’ des anglophones.

Beaucoup parlent de passion, vivre de sa passion, « woaw c cool« , blabla etc… certes, la Passion doit exister mais c’est aussi UN TRAVAIL !!

banner-2

Et comme tous les tafs, y a la partie intéressante mais aussi le « sale boulot » qui va avec. En musique,… y’en a pas mal aussi.
Bref, c’est PAS de notre faute si VOUS vous faites des boulots qui ne vous passionnent PAS ! hohoo… zòt térib han! …lol.

Dans la hiérarchie musicale professionnelle, il y avait avant…comment on fabriquait une chanson ou un album… et il y a maintenant, sensiblement différent. Depuis l’époque des vinyles puis des cassettes, on pouvait retrouver pas mal d’acteurs pour une même chanson. Les principaux :

-un auteur: c’est lui qui écrit les paroles, uniquement les textes;
-un compositeur: il signe la mélodie de la musique ou des paroles, l’air de la chanson et/ou tout ce qui fait que l’on reconnait cette chanson parmi des millions d’autres (et cela peut être instrumental càd sans chanteurs);
-un arrangeur: pas toujours nécessaire mais d’une aide précieuse, dès la création ou après, il propose une ou diverses façons d’arranger les instruments qui jouent la partition, les notes, mélodies et accompagnements… par exemple, un titre de Jazz qui aurait une section d’instruments à cordes ou cuivres pourrait bénéficier d’un arrangeur, expert en violons ou cuivres…
-un directeur artistique: dirige l’ensemble d’un projet type album ou live, en ayant le recul et les compétences sur la vision globale et la direction vers laquelle l’artiste principal et sa production veulent arriver.
-un producteur: l’investisseur en chef, il est celui qui est supposé prendre tous les risques financiers, payer le ou les artistes collaborant, le studio d’enregistrement, le mixage, le mastering, la création visuelle, les vidéos clips, dupliquer l’oeuvre (CD, DVD etc…), faire la promo média…en somme VENDRE L’ARTISTE et SON OEUVRE tel n’importe quel produit commercialisable;
-un ingénieur du son studio: engagé par la production pour ses qualités techniques, l’équipement de son studio mais parfois aussi sa « touche musicale », il ne s’occupe que d’enregistrer les instruments, les chants, etc… On séparait souvent l’ingénieur qui enregistre de celui qui MIXE les éléments des chansons, càd régler l’équilibre, volumes, panoramiques, effets… de chaque son (instruments), chaque voix de la chanson (voix lead, choeurs, back, etc…)..

Je passerais sur les métiers connexes (exemple: managers, éditeurs, distributeurs, médias, etc…), vous bucherez le sujet si cela vous intéresse, bon nombre de centre de formations et de sites sont là pour cela.

I.R.M.A

I.R.M.A

De nos jours, grâce (ou à cause) du bond technologique effectué par nos sociétés, n’importe qui pourrait dégoter les moyens (technico-financiers) pour produire une oeuvre musicale (album ou titre) chez lui de façon autodidacte et cumuler pratiquement toutes ces casquettes ! …Avec un simple ordinateur, un peu de technique (ça fourmille de tutoriaux sur le web), de la patience et bien-sûr du talent (ou peu!)…

Cette personne qui pourrait être vous, moi, ou votre voisin devient un ARTISTE AUTO-PRODUIT, à partir du moment où il peut créér et/ou payer lui-même, preuves à l’appui, un projet artistique et musicale dans son aspect final.
ex: un CD, mixé, masterisé, pochette faite… déclaré à la SDRM (Société pour l’administration du droit de reproduction mécanique des auteurs, compositeurs et éditeurs) et à la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique).

Quand on considère que dans une entreprise quelqu’elle soit, chaque personne, à chaque poste remplit une fonction indispensable et complémentaire, je crois qu’un artiste qui écrit, compose, chante, joue d’un instrument, cherche des idées et de l’inspiration constamment à des fuseaux horaires inorthodoxes ne devrait pas se retrouver OBLIGÉ à faire de la PRODUCTION ! Tout cela à cause du vide de financiers culturels, de productions intéressées et intéressantes ou d’opportunités simplement. 😦

si-seulement

PRODUCTEUR,  ( acheter et (re-)vendre ) n’est pas l’accabit de tout-un-chacun.

OUI, j’ai déjà pensé à le faire, produire d’autres artistes auxquels je crois, mais NON, je n’ai pas l’argent ni l’aptitude naturelle pour cela !
Encore moins la patience pour materner des « aspirants stars » vu que c’est tout ce dont les gens rêvent :O …seriously maaan..

Alors, de grâce, ceux qui me lisent et connaissent d’autres « future talents », venez me voir pour des conseils, de la technique studio, pour m’acheter des compositions instrumentales, participer en tant qu’ M.C. dans vos projets mais ARRÊTEZ DE ME PRENDRE POUR UN PRODUCTEUR QUI POURRAIT SAUVER VOTRE CARRIÈRE EN DEVENIR !
Si vous voulez COMPAREZ MOI À UN AGRICULTEUR MAIS PAS UN SUPERMARCHÉ de GRANDE DISTRIBUTION. Hahahahaha 😀

J’espère que j’aurais éclairé brièvement ceux qui n’en savaient rien ou que très peu ! Et par ailleurs si de VRAIS producteurs sont intéressés à me co-produire ou produire le KakOLabO, vous saurez où nous trouver ! héhé

Merci de votre attention, vous pouvez reprendre une activité « nooormale »
😉 BF !

Mizik : Maqflah et Dominik Coco chantent « Mové Dirèksyon »


A new Kako music production: MaqFlah ft Dominik Coco « mové direksyon »
( thx to Creole Ways.com)

Creoleways

Lèspri « Kako » est là pour durer comme le prouve encore ce morceau de Maqflah « Mové Dirèksyon ». Le refrain entonné par Dominik Coco se pose naturellement sur les arrangements et le riddim d’ExxÓs Mètkakola. « Péyi-la chanjé… Ola nou kay ? » Cette question, nombre de guadeloupéens se la posent. Le nombre d’exclus croit un peu plus chaque jour. Kouté pou tann, tann pou konprann : « Bondyé ban mwen fos; lavi-la vin pli rough« . Ce titre est extrait de l’album de Maqflah « Une trace ». Le clip est réalisé par Cédrick-Isham (Alemsayart Kréaxion).

L’album « UNE TRACE » de Maqflah est disponible sur Itunes et toutes les plateformes de téléchargement légal !

Itunes: https://itunes.apple.com/fr/album/une…

Bandcamp: www.maqflah.bandcamp.com (écoute libre !)

Voir l’article original

Mika, local shoes ?


Mika, Lokal Shoes ?

Kreyol Fashion Addict

 

Hello hello long time no see but I’m back.

Début février j’étais dans un concert (au top !) où j’ai entendu chanté « mika la sé tan nou mika la sé pa ta yo » (la mika c’est la nôtre pas la leur) et là je me suis dit hmmm techniquement usine de shoes plastique en Guadeloupe, ça se saurait !

Mais alors d’où sort cette chaussure tant appréciée sous nos latitudes ? C’est à ce moment que la chanson d’Imagination Flashback raisonnât dans ma petite caboche (et là je sais vous dansez, je vous ai vu !).

Eh bien elle est auvergnate la petite ! Née sous le nom de « Sarraizienne », la méduse, squelette ou mika (selon votre géolocalisation), fût créée en 1946 par Jean DAUPHANT coutelier de métier, qui a eu l’idée de remplacer les manches de ses couteaux en corne par du plastique (système D d’après-guerre). Une chose en amenant une autre il…

Voir l’article original 653 mots de plus

une playlist KakO ?


 Comme on me demandait toujours ce qu’est Kako exactement, ..des gens créoles antillais ou même musiciens et aussi journalistes ou média,  j’ai décidé un jour de le formaliser à l’écrit, persuadé kant menm que seule la  musique pouvait répondre à ces questions.
 Cela a donné l’article KAKO CONCEPT v.2 publié en 2009.
(cf. http://exxosmetkakola.blogspot.com/2011/07/kako-concept-v2.html )

 Depuis 2003, 2009 jusqu’à nowadays, de l’eau a coulé sous les ponts et je crois toujours à une chose. Le style KAKO a forcément plusieurs facettes car venu d’influences diverses enracinée ds la culture créole, alors impossible de l’imposer comme une formule stricte et UNIQUE !
 C’est ma vision de la chose pour faire court car bien-sûr ma pensée dépasse mes mots.

 Dailleurs je pense sans pouvoir en faire le tour que j’ai un style Kako ‘à moi’ mais je ne synthétise pas à moi seul TOUT CE QU’oN PoURrait en FAiRe !

 J’aimerais bien montrer un éventail des possibilités via des exemples de chansons…pour ce faire je dispose de mes propres compos disponible via soundcloud et des sons d’autres artistes créoles ou plus qui existent légalement sur le web… c pas simple mais possible.

 Etant donné que le internautes aiment le travail déjà mâché, l’idéal serait un mix d’extraits mais cela demande pas mal de boulot (recherche des sons, CD ? webshop ? etc.. playlist? ordre? etc..)

 Alors, je promets rien, mais je compte me pencher sur ce projet de mix. Le must serait la sortie officiel d’une mixtape de divers artistes aux morceaux Kako previously released (déjà sortie). Comme une compil. Mais encore une fois sans force de production et de moyens, c’est un peu naïf. Donc, déjà, planchons sur une version écoutable en ligne comme sur Mixcloud.com **

** Mixcloud est un site génial dédié aux Deejays qui permet d’upload en illimité des mixs gratuitement. Le must c’est qu’il retrouve TOUT SEUL les titres/artitstes utilisés dans un mix d’une heure, 2 heures etc… et y rajoute les liens d’une boutique pour les achetés en ligne!
 On y retrouve les plus grands deejays de la planète et des mixs réalisés dans tous les clubs, villes du monde.

 Ainsi voici le mien:     http://www.mixcloud.com/exxosmetkakola/

  Keep following this stream, share it
 and ENJOY!

Exxòs aux Elwa D’Or 2012 – Pt 1


 …suite du message mystérieux d’Octobre

 Un mois après, je reçoit un appel téléphonique qui me prévient qu’un frère devrait m’apeller pour tourner une vidéo de présentation sur moi, car je serais (avec pincettes) nominé pour les Elwa D’Or 2012! … pffiu, le chemin!

 Première réaction, « c’est quoi les Elwa d’Or ?« … j’ai eu une réponse via Twitter! lol…merci à cette amie 🙂 Un prix décerné par le conseil régional pour récompenser la carrière d’un artiste et son apport à la culture , un truc comme ça. Mes recherches à ce moment sur le web n’ont pas donné grand chose..tout juste des articles de presse qui en parlaient via la vie de feu Patrick Saint-Eloi, le premier a l’avoir reçu, puis d’autres grands noms de la musique…

En 2009…

Pierre-Edouard Décimus recevant son Elwa d’or des mains de madame Borel-Lincertain, présidente du Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe. Les autres atistes honorés sont Guy Jacquet et Jacob Desvarieux.L’Elwa d’or, est un trophée crée pour rendre hommage à Patrick Saint-Eloi à l’occasion de ses 25 ans de carrière. Il a été d’ailleurs le premier à le recevoir l’an dernier.
cf.  http://caraibesinfos.skyrock.com/77.html



 Je me suis dit « wow » et j’ai twitté le 5 Nov: « moi? nominé aux Elwa do’r?..chuii trop jeun les fiy…« 
 wèèè…m’enfin. J’ai pas fini ma carrière ! krkrkr… 😀

 Je reçoit l’appel du « vidéaste » qui me dit qu’il y a URGENCE! Il n’est pas là pour me prévenir mais pour me filmer afin de me présenter lors de la cérémonie.
 Encore une urgence. Une des spécialités de la gestion locale, les ‘grands janw’ de projet à la dernièèèèère minute. Bref! toujours la même..

On me dit via sms que je dois pas en parler car c’est supposé secret ! (Trop tard messieurs dames). Après, qu’on va m’apeller officiellement et qu’une lettre m’invitera pour couronner le tout. ^_^

 Dans les jours qui suivent, j’ai dû avoir 4 à 5 interlocuteurs, tous non-chargés de me prévenir, me demandant divers trucs des fois pareils et surtout en URGENCE… je n’y comprenais rien.

 Je m’attarde pas sur le temps que chacun a pris pour me donner des accusés de réception… 10 jours après toujours pas de confirmation par courrier écrit, pas de film de présentation tourné…!
 Le jour J étant pour le 22 Nov. Il reste un weekend et 4 jours.

Heureusement que tous mes interlocuteurs sont des amis, professionnels et de bonne volonté car j’aurais sans doute déjà envoyer tout le monde ch**r. Je comprends de plus en plus que tout est fait dans le speed, et un peu la confusion. Ce n’est pas facile l’organisation. Je ne dirais point le contraire.

 Mais souvent, les « gens » te le donnent comme si les artistes étaient à leur disposition,.. là à ne rien faire, juste à attendre qu’on leur donne du taf.

………